Derniers posts

Posts populaires

Meilleures ventes

Je vis en équilibre

Je vis en équilibre

Vous pouvez dès maintenant vous abonner au podcast Bulle de Bonheur sur Itunes et laisser votre commentaire ! 

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être notifié des prochains épisodes, recevoir chaque mois gratuitement 2 cartes de jeux 2 minutes, être au courant de nos actus, découvrir nos astuces…

Rappelons qu’être en équilibre signifie être dans une position stable, un état de repos qui résulte de la juste proportion entre des forces opposées.

Vivre en équilibre revient donc à trouver notre centre de gravité, c’est à dire arriver à ce que la concentration de nos différentes forces nous permette d’être ancré, droit, tout en étant suffisamment souple pour pouvoir absorber des chocs physiques ou mentaux sans tomber ni rompre.

Si nous imaginons que notre vie privée et notre vie professionnelle sont 2 de ces forces, nous comprenons aisément que ces forces peuvent être d’une intensité différente, voire contraires, et qu’elles puissent nous mettre à rude épreuve pour maintenir notre équilibre.

Nous pouvons avoir l’impression que nous ne sommes jamais au bon endroit … à la maison, nous pensons au travail, et au travail nous pensons à la maison ! Et si nous arrivons à couper, nos écrans nous rappellent rapidement à l’ordre ! Difficile de créer une frontière étanche entre le professionnel et le privé avec ces moyens de communication qui nous permettent d’être connecté et joignable à tout moment.

Rajoutons à cela un petit coup de pression sociale, et nous voilà confrontées à l’image de la super woman qui doit être amante, maman, copine, entrepreneuse, cultivée et sportive de surcroît !

Trouver son équilibre, c’est aussi savoir jouer avec le temps. En famille par exemple, ce sera parvenir à doser temps pour la famille, temps pour le couple, temps pour les enfants et temps pour soi !

C’est une expression que l’on retrouve également pour les couples : “un couple, deux forces à équilibrer” dit le psychologue Yvon Dallaire - trouver la juste proportion entre fusion et autonomie, ou comment concilier le JE et le NOUS.

Mais vivre en équilibre ne signifie pas pour autant vivre en funambule. Il s’agit non pas d’être sur un fil où nous risquons de tomber à chaque pas, mais d’être sur nos pieds, bien ancrés sur le chemin de notre vie.

Alors, comment être bien ancré dans notre vie ?

Selon Yvon Dallaire, pour avoir une bonne stabilité, il faut être sur 4 pattes !

Quelles sont ces 4 pattes ? Ce sont les 4 P de : Privé, Professionnel, Partenaire et Parent.

Ainsi, selon le psychologue, pour s’assurer d’une vie épanouissante et équilibrée, nous devons veiller à ce que nos 4 pattes soient suffisamment bien développées.

Développer le P de Privé : nos projets, nos loisirs et nos rêves personnels. Ce domaine est lié à notre personne, dans le sens où il demande de savoir être à notre écoute, de considérer notre personne comme ce meilleur ami avec qui nous allons vivre jusqu’à la fin de nos jours, qui mérite donc qu’on prenne soin de lui !

Développer le P de Professionnel : c’est la partie de notre être qui s’épanouit dans les relations professionnelles mais également dans les activités où l’on se sent utile, où l‘on trouve sa place dans la société. Nous y allons généralement y rechercher notre indépendance financière.

Développer le P de Partenaire : ce côté de notre personne recouvre notre besoin d’aimer et d’être aimé, de partager, d’échanger, d’avoir des relations amicales, amoureuses, sexuelles. En général, nous recherchons un partenaire privilégié pour y répondre - le couple est la forme la plus courante où se développe ce P.

Développer le P de Parent : cet aspect est nourri toutes les fois où notre altruisme s’active, pour aider, se mettre au service de ou encore protéger. Bien entendu ce rôle est pleinement rempli avec nos enfants, mais il est également actif avec des amis, nos parents ou encore du bénévolat.

Yvon Dallaire affirme que “la personne en équilibre est celle qui satisfait et développe équitablement ces 4 P”. Ainsi, si une de nos pattes est plus développée que les autres, nous serons bancals. Deux exemples sont souvent cités pour illustrer le déséquilibre : le surinvestissement dans le travail et le surinvestissement dans le rôle de mère.

Attention cependant, il n’est pas question que cet équilibre soit parfait et présent à tous les instants ! Notre équilibre va nécessairement bouger au gré des changements de notre vie. Ainsi certains évènements feront plus de place, voire toute la place, à un des P : une mission importante au bureau (Professionnel), la naissance d’un enfant (Parental) ou encore la phase amoureuse (Partenaire).

L’essentiel est que ces moments ne durent pas dans le temps, et que les raisons d’un P dominant les autres, soient connues, ponctuelles et spécifiques, sinon, harmonie et équilibre risquent fort de disparaître.

En faisant un bref focus sur la vie parentale, nous pouvons noter que les 4 P de Yvon Dallaire font écho aux différents rôles que Jacques Salomé préconise d’assurer pour que la vie de parent soit la plus équilibrée possible : chacun des parents doit être autant papa et maman (écoute, bienveillance, tendresse …) que père et mère (autorité, règles ….), sans oublier d’être aussi homme/femme, conjoint/conjointe.

Pour compléter le tableau, nous pourrions rajouter une 5e fonction : celle de travailleur.

Comme un mobile, ces 4 ou 5 éléments vont évoluer autour d’un axe central, notre  “moi”.

Les éléments de ce mobile vont bouger au cours de notre vie. Quelquefois une fonction, un rôle va être plus sollicité et va faire pencher le mobile d’un côté, créant un mouvement plus ou moins fort et provoquant un déséquilibre.

Sii nous avons conscience que notre mobile peut retrouver son équilibre, que nous sommes responsables de lui redonner sa stabilité en investissant à 100% chacun de ses éléments, alors nous pourrons vivre en équilibre, heureux et épanouis.



En pratique

Je veille à développer chacune de mes pattes.

Bulle de Bonheur vous a déjà proposé des trucs qui pourront vous aider à y parvenir : instaurer des rituels, se connecter à l’instant présent, gérer ses priorités, identifier ses besoins, se déconnecter.

La liste est loin d’être exhaustive mais voici quelques outils supplémentaires :

- prendre conscience de son niveau d’équilibre : je dessine 4 verres (mes 4 P) et je marque un niveau sur chacun. Chaque niveau correspond au temps et à l’énergie que j’y consacre.

- créer des moments de qualité : la qualité est souvent plus importante que la quantité, et consacrer des petits moments uniquement à l’autre peut venir nourrir beaucoup de nos P. Cuisiner, jouer à un des jeux 2 minutes, se balader, regarder un film ... il y a quantité d’activités que nous pouvons faire pour instaurer de réels moments de qualité en couple, avec nos enfants, notre entourage.

- savoir dire non : aux sollicitations, au tout parfait, au tous ensemble, au tout contrôle (déléguer) !

- se ménager un espace à soi. En famille par exemple, nombreux thérapeutes préconisent que la chambre des parents soit avant tout un espace conjugal, lieu de ressourcement pour le couple, dont la porte doit rester fermée à certains moments.

En Bref

  • Vivre en équilibre, c’est s’investir pleinement dans toutes les sphère de sa vie

  • Privé, Professionnel, Partenaire et Parent sont 4 de nos sphères à équilibrer

  • Je suis responsable du maintien de mon équilibre

  • Pour cela, j’ai des outils : identifier mes besoins, gérer mes priorités, vivre l’instant présent, instaurer des rituels … et encore plein d’autres à découvrir sur Bulle de Bonheur !

Allez Hop, je me lance !

Je dessine mes 4 pattes et j’évalue objectivement leur taille, en fonction du niveau d’énergie et du temps que je consacre à chacune. S’il y a déséquilibre, je choisis au moins un outil pour y remédier.

Laisser un commentaire

Se connecter pour poster des commentaire

Accompagnement Jeux2minutes

Besoin d’un accompagnement ?  Contactez nous !

TOP