Catégories

Derniers posts

Posts populaires

5 manières d'écouter

5 manières d'écouter

Nous allons passer en revue 5 manières d’écouter, chacune remplit des objectifs et des visées différentes. L’idée est de vivre une écoute centrée sur la personne et non sur le problème. 

 

   1. L’écoute passive 

 Vous vous centrez sur la personne par vos expressions, vous vous intéressez à elle. Vous vous synchronisez sur ses gestes, son souffle, sa voix.

 

   2. Les accusés de réception 

 Ce sont des petits mots qui montrent combien vous êtes présent à ce que votre interlocuteur vous partage :« Oui », « Mmm… », »Ah bon », « Vraiment », « Je vois », « Je comprends », sont d’autant de confirmations qui disent : « je suis présent à ce que tu dis »

Ces mots donnent des signes très positifs !

 

   3. Les invitations à parler 

Elles respectent, paradoxalement, la liberté de ne pas parler. « Si ça te dis, j’ai le temps de t’écouter », « Aimerais-tu parler de cela ? », « Veux-tu en parler davantage ?» « Ca m’intéresse de savoir ce que tu penses », « Tu n’as pas l’air en forme ? ». Ces phrases mettent en confiance et sont nécessaires pour une bonne écoute.

 

   4. Les reformulations 

c’est essayer de dire de manière synthétique ce qu’une personne vient d’exprimer. « Si je comprends bien… », « Tu veux dire par là que… », « En d’autres termes… », « Tu as l’air inquiet ». Toutes ces reformulations peuvent sembler parfois « perroquet » en fait, elles sont très puissantes, elles font echo à ce que vient de vous partager votre interlocuteur et montre combien vous avez le soucis de comprendre les émotions vécues ! A tester !

 

   5. L’écoute active  

L'empathie n’est ni la sympathie (adhésion à autrui), ni l'antipathie (opposition à autrui) C'est une compréhension intellectuelle bienveillante. 

***

En fonction de l'attitude que nous adoptons, nous plaçons notre interlocuteur dans une position particulière. En adoptant systématiquement des attitudes d'évaluation, de soutien, de solution immédiate par exemple, nous mettons de côté sa capacité à être autonome, à gouverner lui-même ses conduites et le maintenons dans un état de dépendance.

L'attitude de compréhension empathique est la seule attitude qui favorise l'expression d'autrui.

Pour Carls Rogers, il y a trois conditions qui nous conduisent vers une vraie écoute de l’autre :

-  La Congruence : « être vrai », c’est se connaître pour savoir ce qui nous habitent, nous motive, nous émeut et savoir comment nous allons réagir face à l’autre. S’accepter tel qu’on est pour accepter l’autre tel qu’il est.

 

- Une considération positive inconditionnelle en faitvous considérez l’autre (même le pire) comme ayant des éléments positifs en lui.

 

-  Une présence empathique qui part du cœur car elle est intuitive. C’est être un miroir chaud, fidèle sans exagération, ni minoration. C’est accepter l’autre sans vouloir mettre la main sur lui. Je me centre sur la personne et non sur le message qu’elle vit.

 

Laisser un commentaire

Se connecter pour poster des commentaire

Besoin d’un accompagnement ?  Contactez nous !

TOP