Derniers posts

Posts populaires

Le paradoxe de la passion: le chemin de chaque couple

Le paradoxe de la passion: le chemin de chaque couple

February 2nd 2018
586 Vues
Aimé

Tous les couples passent par les mêmes étapes, les mêmes conflits et traversent tous des moments critiques. Les couples sont aux prises avec une même dynamique appelée « paradoxe de la passion » développé par Delis et Philipps.

Le côté fusionnel du paradoxe

Au début de leur relation, le couple a envie de construire une belle relation et vit aussi avec l’incertitude d’y arriver. Les deux  augmentent ainsi leurs comportements séducteurs afin de s’assurer d’être aimé de l’autre et ont besoin aussi de se rassurer de ne pas être rejeté. C’est le côté fusionnel du paradoxe. Dans la fusion, chacun est attentionné, prévenant, recherche l’échange, la compréhension, la communication tout est destiné pour l’autre, le temps passé ensemble est une priorité. Toi et moi nous faisons un. L’autre est mon tout, comble tous mes vides.

Au bout de 16-18 mois....


En général, 16 et 18 mois après cette période d’idylle, le besoin de fusion s’estompe pour faire la place à une relation plus tranquille. L’un des deux est rassuré sur le fait que son partenaire lui est acquis et va rechercher de l’autonomie. Cela va se traduire par "je t’aime quand je suis avec toi et je peux t’aimer aussi quand je suis loin de toi, quand je te retrouve, je te désire tout autant".

Ce passage naturel de la fusion à l’autonomie se passerait sans heurt si les 2 vivaient ces changements  simultanément. Chacun oscillerait alors entre autonomie et passion.

Le plus autonome des deux, celui dont le besoin de fusion est satisfait le plus rapidement, aura envie d’investir à l’extérieur du couple : nouvelles activités, voir des amis…Le plus fusionnel des deux, celui qui est encore dans l’insécurité amoureuse aura le sentiment d’être abandonné, il augmentera ainsi ses comportements de séduction et recherchera à tout prix l’assurance d’être aimé. Il sera en attente de témoignages d’affection, d’attentions, de reconnaissance…

Vers un déséquilibre

En résumé, plus l’un cherche de l’autonomie et plus l’autre cherche à se rapprocher. Plus l’autre devient dépendant, sur la défensive et plus l’un à l’impression d’étouffer, d’être piégé ce qui nourrit son envie de s’éloigner, il devient contre-dépendant. La relation du couple se déséquilibre, la lutte pour le pouvoir est enclenchée.

Si le couple laisse le déséquilibre s’installer, le risque est que chacun cherchera des compensations à l’extérieur du couple, l’un pour se sentir libre et l’autre pour trouver de l’attention et de la reconnaissance. Ce déséquilibre peut engendrer des comportements qui peuvent aller jusqu’à l’infidélité. Infidélité au couple qui peut être sexuelle ou amoureuse mais aussi affective comme par exemple un investissement démesuré dans le travail ou dans une activité ou des relations quasi fusionnelle avec les enfants.

Un couple  = toi + moi + nous

Même si cette infidélité est un symptôme de ce déséquilibre ou chaque membre du couple est co-responsable, chacun est cependant 100% responsable des actes qu’il pose.

Tous les couples ont besoin d’apprendre à gérer ce paradoxe de la passion. Chacun ayant un chemin à faire pour accepter qu’un couple c’est 1+1 =3 c’est à dire  un couple  = toi + moi + nous.  Le couple partage des moments d’intimité mais aussi des moments où chacun est autonome. En d’autres mots apprendre à allier et le besoin de fusion et celui d’autonomie.

 

Raphaëlle de Foucauld
Conseillère conjugale et familiale - raphaelle@jeux2minutes.com

 

Laisser un commentaire

Se connecter pour poster des commentaire

Accompagnement Jeux2minutes

Besoin d’un accompagnement ?  Contactez nous !

TOP